Résine, comment la colorer ? Tome 6

Savez vous que la résine epoxy peut être colorée ?
J’imagine que oui, mais probablement vous demandez vous quel peut-être le rendu obtenu, est-ce que c’est simple à réaliser, quel colorant choisir ?

Pendentifs en epoxy clay et résine colorée, création Nunn design. Tests de colorants et tutoriels Coeur d’artichaut©

bijoux en résine colorée, création Nunn design. Tests de colorants et tutoriels Coeur d’artichaut©

créations Nunn design©

J’ai donc réalisé quelques échantillons qui vous donneront un aperçu des possibilités, tout comme les magnifiques exemples proposés par l’équipe de Nunn design.

Vous voulez savoir comment faire de même, c’est dans la suite de l’article.

A] Généralités

On peut en théorie utiliser n’importe quel colorant, teinture, pigment pour colorer de la résine à l’origine transparente. Seulement il y a des colorants qui seront plus faciles à mélanger, certains donneront un rendu opaque et d’autres seront +/- transparents.

Non seulement le choix du colorant est déterminant mais beaucoup d’autres paramètres entreront en jeu dans le résultat final, comme la proportion colorant/résine, l’épaisseur de la résine, la qualité du mélange.
Vous choisirez l’un ou l’autre colorant en fonction de l’effet désiré, en sachant que vous aurez probablement des surprises avec certains, c’est tout le charme de cette technique.

Comment colorer de la résine ?.TTutoriel Coeur d’artichaut©

B] Quel colorant choisir ?

J’ai choisi des colorants multi-usage mais il existe aussi des colorants spécial résine que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer (Nunn design utilise castin’ craft).
Il faut simplement savoir que les colorants à base huileuse sont recommandés pour teinter la résine plutôt que les colorants à base d’eau. N’ayant pas de peinture à l’huile ou d’acrylique sous la main je n’ai pas pû essayer, mais à priori la peinture à l’huile serait une peinture idéale pour colorer de la résine.

Bien sûr ces tests sont loin d’être exhaustifs, je vous invite à faire vos propres tests et expérimentations.

1. Colorant alimentaire liposoluble (candy color Wilton)

Les colorants alimentaires peuvent être soit miscibles dans l’eau, soit dans l’huile (ou matière grasse). J’ai donc essayé les 2 pour voir s’il y avait une différence.

Conclusion : se mélange très bien, rendu semi-opaque homogène. Légèrement moins opaque que l’échantillon 3.

2. Colorant alimentaire hydrosoluble (icing color Wilton)

Comme prévu ce colorant ne se mélange pas facilement. Le fait qu’il s’agisse d’un colorant gel joue peut-être aussi, en tous cas il faut faire attention au dosage car c’est un colorant concentré. J’en ai probablement mis trop, ce qui a provoqué beaucoup de bulles et d’irrégularités (voir ci-dessous).

Conclusion : pas concluant, mais il faudrait réessayer avec un dosage plus faible ou un colorant liquide.

3. Colorant « industriel » qu’on trouve en magasin de bricolage (rayon colorant pour peintures).
Avec ce colorant pas de surprise car il se mélange très aisément et on obtient un résultat bien opaque.
Conclusion : parfait pour réaliser un effet émaillé (comme sur le pendentif carré ci-dessous), mais le choix des couleurs n’est pas nécessairement très vaste.

4. Pigment naturel (poudre)

Faire un mélange homogène n’est pas facile, mais c’est possible. Mon échantillon est +/- opaque selon les zones, cela dépend aussi de la quantité de pigments utilisée ainsi que de son pouvoir couvrant (différent d’un pigment à l’autre).
J’ai obtenu un rendu marbré qui aurait pû être très beau et plus visible si j’avais moins mélangé (voir ci-dessous).
Conclusion : Ces pigments demandent à faire des tests, et permettent des rendus artistiques intéressants si on ne souhaite pas « tout maitriser ».

Comment colorer de la résine ?.TTutoriel Coeur d’artichaut©

les surprises (4 à gauche, 2 à droite)

Comment colorer de la résine ?.TTutoriel Coeur d’artichaut©

Tests réalisés précédemment, le pendentif carré a été fait avec le même colorant que l’échantillon 3. Le pendentif ovale a été réalisé avec du perfect pearls mint.

5. Poudre à pigments (Perfect pearls pink gumball, Ranger)

J’ai testé cette poudre parce qu’elle était recommandée par Susan Lenart (ICE RESIN®), elle a été conçue par la marque Ranger pour être mélangée à de la résine mais elle peut aussi être utilisée seule ou avec du medium spécifique.
Cette poudre est très intéressante mais à mon avis mais elle n’est pas un réel colorant, c’est plutôt une poudre à effet. J’avais fait un 1er test il y a longtemps (médaillon ovale ci-dessus) avec lequel j’avais conclu que cette poudre ne colorait pas mais ajoutait à ma résine un très joli effet pailleté/irisé, subtil et délicat. Alors quand j’en ai utilisé dans mes échantillons, je pensais que ce serait le parfait exemple d’un résultat transparent avec effet. Et oh surprise, mon échantillon est bien coloré, on pourrait le croire opaque. Comme quoi la quantité de poudre et l’épaisseur de résine jouent beaucoup aussi.

Mon échantillon rose est bien coloré mais pas opaque pour autant, on peut voir ma main si je la passe au dos bien plus que sur les autres échantillons. L’effet pailleté est subtil (impossible à voir sur mes photos), probablement qu’il serait plus visible en mettant moins de poudre et en ayant moins d’épaisseur.

Conclusion : ne se mélange pas très bien, mais cela peut être l’effet désiré. Rendu « magique » et translucide très intéressant à exploiter. Grand choix de coloris.

C] Comment procéder ?

Si vous n’avez jamais utilisé de résine epoxy, je vous invite tout d’abord à consulter mes précédents tômes. En voici la liste :
Résine et textile, technique pour personnaliser un miroir de sac, tome 5
Résine en seringue et joli dôme, technique pour réaliser des bijoux tome 4
Résine, technique pour réaliser des bijoux tome 3
Résine, technique pour réaliser des bijoux tome 2
Résine, technique pour réaliser des bijoux tome 1

1. Préparer la résine (voir tome 1)

2. Ajouter le colorant et mélanger pour obtenir un mélange homogène (finition uniforme) ou au contraire hétérogène (finition avec effets)

3. Attendre quelques minutes pour que les bulles s’évacuent puis verser la résine.

NB : pour un rendu artistique avec des marbrures ou effets étranges, on peut verser la résine non colorée dans le support (si sa forme le permet bien sûr), puis déposer poudre ou colorant sur la résine et mélanger dans le support directement.
Normalement on fait ce mélange dans un autre récipient avant afin d’avoir un mélange homogène, c’est la seule raison.

4. Attendre le temps préconisé dans le mode d’emploi en laissant votre pièce à l’abri de la poussière.

D] Pour réaliser un modèle comme celui de Nunn design :

Pendentifs en epoxy clay et résine colorée, création Nunn design. Tests de colorants et tutoriels Coeur d’artichaut©

création et photo, source Nunn design

Vous aurez besoin de :

– pâte silicone pour créer un moulage (violette dans cet exemple), se présente sous la forme d’une pâte à modeler. C’est une pâte qui reste souple après sa prise, afin de pouvoir enlever le sujet qui a été moulé.
NB : ça doit théoriquement fonctionner aussi avec l’Oyumaru mais je n’ai jamais eu l’occasion de l’essayer.
– breloque de la forme du motif à reproduire (ici c’est une abeille), bien sûr elle doit être d’une taille inférieure au support choisi
– un support en métal (ici c’est un connecteur rond avec 2 anneaux, on peut choisir n’importe quelle forme)
– epoxy clay. Ou une pâte durcissant à l’air ou de la pâte fimo.
– résine epoxy
– colorant

+ des ustensiles jetables pour mélanger et verser la résine, des gants.

1. Préparer la pâte à mouler selon les instructions du fabricant. Faire une boule puis l’aplatir.
2. Enfoncer votre support dans la pâte pour en marquer le contour.

3. Enfoncer votre breloque en la plaçant comme souhaité (repérez vous grâce au marquage fait à l’étape 2.) puis laisser la pâte sécher le temps indiqué dans le mode d’emploi.

4. Une fois le moule prêt (souple mais sec), démoulez la breloque. Vous obtenez une forme en creux comme dans la photo à gauche ci-dessus.

5. Préparer l’epoxy clay selon les instructions (voir tutoriel).

6. Faire une boule que vous déposez dans le support, l’aplatir pour obtenir un léger bombé

7. Positionnez le support dans le moule (epoxy clay vers le fond du moule). Appuyez uniformément pour que le motif en creux se reporte en relief dans l’epoxy clay (voir photo ci-dessus).

NB :  les étapes 6 et 7 demandent un peu d’expérimentations pour trouver la bonne quantité, presser suffisamment mais pas trop.

8. Attendre que l’epoxy soit complètement dure et prise (voir mode d’emploi) pour passer à cette étape. Préparez votre résine colorée.

9. Déposez la résine sur l’objet de façon non uniforme pour laisser entrevoir la couleur de l’epoxy clay. La résine ira de toute façon naturellement dans les creux et sera donc plus épaisse (et donc + colorée) dans ces zones.

NB : Par rapport à la photo ci-dessus faite attention, normalement on travaille à plat et avec des gants. Il ne faut pas que la peau soit en contact avec la résine à cette étape. On peut travailler ainsi uniquement si l’on met très peu de résine ou qu’elle est vraiment très visqueuse (c’est à dire un peu prise). 

L’équipe Nunn design fait prendre sa résine à l’aide d’une lampe chauffante (attention, ne pas utiliser de sèche cheveux ou flamme avec de la résine), je pense que c’est pour cette raison que sa résine est suffisamment visqueuse pour la tenir ainsi. Ensuite ils essuient avec un chiffon sec pour qu’il y ai moins de résine sur les parties bombées que sur les parties creuses (comme on le fait pour réaliser une pâtine)

A savoir : Et si vous voulez plus de photos ou d’infos, je vous invite à consulter le tutoriel de Nunn design qui est très bien illustré étape par étape (en anglais). Cet article n’en est pas la traduction car j’ai découvert le tutoriel de Nunn design après avoir écrit ce tôme. Je n’ai fait que relater la technique de base, alors vous trouverez probablement quelques différences; je n’ai pas pris le temps de lire le leur.

Amusez vous bien…

Coeur d’artichaut©

 

15 réponses

  1. Bonjour, j’ai voulu faire l’expérience de l’acrylique et de l’encre dans la résine afin de colorer, mais le rendu a été décevant… je n’ai pas réussi a avoir d’uniformité (j’ai donc eus un rendu complètement transparent sans couleur et coloré) mais le pire est que le tout est resté collant.. (ce qui ne m’arrive jamais)
    Ma seconde expérience, avec de la pastel sèche (j’avais lu qu’on pouvait l’utiliser pour colorer la résine) ==> toute la poudre est tombée au fond du moule, et pareil, pas de mélange homogène, la poudre n’a pas coloré la résine…
    Suis-je la seule à qui cette mésaventure soit arrivée?

    • Bonsoir,
      dans cet article je ne fais que présenter les tests que j’ai effectué en expliquant le rendu de chacun, mais sans aucun des colorants que vous avez utilisé.
      Je ne peux donc pas en juger.
      Comme je l’explique l’acrylique est une peinture à l’eau et n’est donc pas idéale pour se mélanger correctement à de la résine. Vous avez déstabilisé votre mélange durcisseur-résine en introduisant trop de colorant je pense, puisque votre résine ne prend plus correctement.
      En cuisine c’est la même chose, si l’on met trop de colorant dans une préparation ça ne fonctionne pas. Le bon dosage est la clé du succès je pense.
      Pour le pastel, il faut que vous trouviez comment le diluer j’imagine, dommage que les sites ou vous avez vu qu’on pouvait l’utiliser n’expliquent pas comment procéder.

  2. Merci pour toutes ces infos !

    Cependant, je cherche une réponse à un projet tout « bête » …

    Je voudrais non pas colorer la résine mais colorer le fond de mon support, puis mettre de la résine transparente. Comment puis je faire ?
    J’ai testé avec du vernis à ongle … selon la marque du vernis, ça tient bien ou alors ça décolore quand j’applique la résine …

    Une idée?

    Merci d’avance …

    • bonjour,

      j’ai l’impression que vous avez choisi LE colorant incompatible avec la résine, parce que théoriquement vous pouvez utiliser « n’importe quoi ». Peindre par exemple, la résine s’applique et tient sur à peu près tout (sauf le silicone, et apparemment le vernis à ongles !). Je suppose que le vernis à ongles est justement conçu pour pouvoir être enlevé donc sa composition chimique doit réagir avec la résine comme avec un solvant.
      Sinon vous pouvez aussi colorer un peu de résine, vous la coulez au fond de votre support. Vous attendez qu’elle durcisse, puis vous coulez de la résine transparente. Vous n’aurez que le fond qui sera coloré.

  3. Décidément… Moi aussi c’était ma semaine essai de résine (avec coloration) !
    En ce qui concerne la pebeo qui est apparemment hyper facile, j’ai fait un gros raté avec. Du coup j’ai essayé avec ta ice-résine et là pas de problème.
    Pour la coloration, j’ai tenté l’acrylique : je voulais du opaque et en plus je me disait que du coup je pourrais choisir ma couleur. Mon résultat est… intéressant : la couleur est bien mais le mélange n’est pas homogène (enfin pas parfaitement. Ça fait comme un truc en suspension. Très joli mais pas ce que je cherchais à faire). Tiens je vais essayer avec des pastels (et des moules au lieu de support (quelle andouille de ne pas avoir pensé aux moules pour mes essais… Question indiscrète : où as-tu trouvé les tiens ).
    Merci de partager tes expérimentations (je ne pensais pas m’amuser autant avec ces essais !)

    • Coucou,

      en effet c’est plutôt amusant de faire ces petites expérimentations. Comme je manquais de résine je n’ai malheureusement pas pû en faire plus, et j’aurais aimé pour cela avoir de plus petits moules. J’ai simplement utilisé des moules en silicone de cuisine, achetés dans une solderie ou magasin de ce genre car la qualité n’a pas d’importance pour cet usage. Ce sont des sortes de moules à mini tartelettes.
      J’aurais pû faire dans des supports avec défauts, puisque j’en ai mais je voulais pouvoir vérifier la transparence donc je ne devais pas avoir de fond.
      Merci pour ton partage d’expérience sur la résine pebeo et l’acrylique, cela complète bien mes tests (et confirme qu’il est préférable d’avoir des colorants à base huileuse pour un rendu homogène) et pour la marque cela répondra aux personnes qui me demandent souvent mon avis sur les marques de « loisir créatif ». 1000 mercis C-e-z 🙂

    • Bonjour,
      Non je ne les aient pas essayés car jusqu’à il y a peu « les enseignes » qui vendaient cette marque étaient mes concurrents.
      Quand j’ai commencé les tutoriels sur la résine j’utilisais de la résine pro (qui s’est avérée jaunir à long terme), puis ensuite j’ai recherché une marque de qualité professionnelle qui soit la + pratique possible. J’ai choisi la marque ice resin pour ces qualités et parce qu’elle n’était pas distribuée en France. Je vous invite à consulter mon article à ce sujet, le lien est ci-dessus (tôme 4).
      Je peux simplement dire que beaucoup de mes clientes créatrices m’ont dit être ravies de mon choix, car elles avaient eu pas mal de déconvenues avec les marques de loisirs créatifs. Mais tout dépend de vos exigences et de la finalité de ce que vous voulez réaliser (pour vous ou pour vendre par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *