Gomme à graver et outils pour linogravure : tôme 02

impression, gomme à graver

Voici comme promis la suite du tôme 01 publié ICI et qui traite de la création de tampons sur gomme à graver avec des outils pour linogravure.

Après vous avoir présenté la différence entre les outils, je vous explique comment les utiliser en créant 2 tampons : 1 tampon prénom (ou texte de votre choix) et 1 tampon maison. Des motifs simples pour débuter.

Tutoriel dans la suite de l’article…

Vous aurez besoin de :

- de la gomme à graver.

- des outils pour graver (comme ou )

- un cutter (pour coupe le tampon)

- du papier calque et crayon graphite (crayon de papier).

- un encreur pour tampon.

A savoir :

Avant de commencer avec un outil pour linogravure, il faut comprendre qu’il ne coupe pas la gomme comme une lame de cutter (dont la coupe ne dépend que de l’affutage de la lame).
L’outil pour linogravure coupe uniquement sous la pression, on exerce cette pression grâce à la forme de poire du manche. On positionne cette poire dans le creux de la paume, et on s’appuie sur cette zone ou on pousse selon le besoin.

Il faut dans l’idéal avoir un geste sûr car je vous déconseille de repasser sur une zone déjà creusée, en général le résultat n’est pas terrible. Mais ne vous inquiétez pas, c’est comme tout, on apprend en pratiquant.

Et si vous hésitez entre un modèle traditionnel à gouges ou un modèle linozips®, j’ai essayé de vous donner quelques clés dans l’article situé ICI.

Le tampon Clara, étape par étape :

1. Pour commencer ne choisissez par un texte trop long, quelques lettres suffiront pour vous entrainer. Il ne faut pas non plus que le mot soit trop petit (en taille), inutile de se compliquer la vie pour commencer !

De plus, je vous conseille d’opter pour une typographie « grasse » qui mettra bien en valeur l’encrage (vous pouvez aussi écrire à la main avec un gros marqueur).
J’ai choisi la police de caractère « pacifico » (que vous pouvez télécharger gratuitement ici) pour un prénom écrit sur 3.5cm de large.

2. Décalquez le contour du mot choisi, que vous aurez préalablement imprimé ou bien écrit sur un papier.

3. Positionnez votre calque sur la gomme, face écrite contre la gomme. Appuyez pour que la graphite se dépose sur la gomme (photo en haut à gauche). Comme vous le voyez le motif est imprimé en miroir, c’est tout à fait normal et c’est comme cela qu’il faut graver du texte.

Vous pouvez à cette étape repasser sur le motif avec un crayon indélébile, cela permet d’éviter qu’il ne s’efface durant la gravure. Vous pouvez aussi découper votre gomme autour du motif, pas trop près pour ne pas fragiliser le tampon, mais pas trop loin non plus (sinon ça fait beaucoup plus de gomme à évider).

4. Faites le tour du texte avec la plus petite gouge (ou petit linozips®). Si vous n’êtes pas habitué, faites un essai sur une chute de gomme afin de bien comprendre où la gomme sera enlevée. Vous pourrez ainsi bien positionner votre outil le long du motif. !!! C’est l’étape la + importante et qui définira la qualité de votre tampon, il ne faut pas la négliger et procéder tranquillement, si vous coupez dans le motif c’est râté.

Photo en haut à droite : on peut voir une différence entre le détourage du mot et du C. C’est parce que j’ai commencé par le C avec une lame linozips®, c’est vraiment très propre et plus profond, cependant le reste du mot étant « plus serré » j’ai préféré opter pour une gouge plus fine, de peur de ne pas arriver à faire les détourages très rapprochés. Car il ne faut surtout pas manger sur la lettre d’à côté bien sûr.

Pour les petites courbes je vous conseille de tourner la gomme pendant que vous poussez sur l’outil plutôt que faire uniquement tourner l’outil, c’est souvent plus facile mais c’est une question d’habitude et de goût. Sachez que l’on peut faire des 2 façons et qu’il faut s’adapter au motif. Travaillez de préférence à plat pour des questions de sécurité, cela permet aussi de pousser sur l’outil de façon uniforme pour obtenir une coupe nette et précise.

 5. Evider les lettres, dans mon exemple j’avais les 2 a, le l et la jonction entre le l et le c à faire. Le choix de l’outil dépendra essentiellement de la taille de la zone à évider, et c’est dans ce cas de figure qu’on est content d’avoir de bons outils; sinon c’est un vrai cauchemar car on arrive à creuser mais pas à enlever la gomme sans endommager le motif.

6. Poursuivre la gravure en enlevant toute la gomme autour du mot (photo en bas à gauche). A cette étape on ne doit plus s’approcher du motif, au risque de l’endommager. C’est pourquoi il faut bien avoir réalisé l’étape 4 dès le départ.

On refait le tour du mot en se décalant du motif et en longeant le creux créé à l’étape 4. On fera ainsi de suite en s’éloignant de plus en plus du mot de façon concentrique si possible (photo en bas à droite).

7. C’est là qu’on passe à l’étape de test du tampon. Je préfère la faire rapidement pour bien voir si le résultat est correct plutôt que trop évider et du coup râter le motif.

L’exemple ci-dessous en haut montre le 1er test, on voit bien que mon mot est lisible mais qu’il y a des zones encrées qui ne devraient pas l’être (à moins que ce ne soit un effet graphique voulu).

Vous voyez ensuite différentes étapes où j’ai « nettoyé » mon tampon. Cela consiste à enlever la gomme dans les zones qui ont reçu de l’encre alors que je voulais qu’elles ne soient pas visibles.

Quand cela est fait, on teste à nouveau puis on corrige encore une fois et ainsi de suite jusqu’à ce que l’on arrive au résultat escompté. Si l’on est attentif on peut voir que j’ai fait un peu de zèle et que j’ai endommagé mon motif, ça peut arriver et c’est la pratique qui permet de se perfectionner. Par exemple, le bas du r était bien mieux dessiné au départ, en retouchant mon motif j’ai mangé le bas de la barre du r. C’est dommage.

C’est donc à cette étape qu’il faut savoir s’arrêter au bon moment !

Le tampon maison, étape par étape :

Ce motif est intéressant parce qu’il est simple mais aussi parce qu’il vous montre que l’on peut obtenir des résultats différents avec un même motif. Et oui, comme un négatif.

On n’y pense pas toujours et c’est pourtant très important de choisir quelles seront les zones encrées par rapport à celles qui ne le seront pas (et qui seront de la couleur du papier).

Mon motif fait 4.5x3cm, je l’ai dessiné au crayon et j’ai choisi 2 méthodes :

A (en haut) : l’épaisseur de mon crayon sera la partie encrée de mon tampon

B (en bas) : mon dessin au trait sera de la couleur du papier, c’est le reste du motif qui sera encré.

on peut imaginer un intermédiaire entre ces 2 méthodes aussi, faire la maison comme le résultat A sauf les tuiles faites comme le résultat B…

Dans ce cas je vous conseille de colorier votre gomme. Vous coloriez au crayon les zones à évider (ou bien l’inverse) afin de vous y retrouver et pour ne pas creuser une zone qui ne devrait pas l’être.

Sinon on procède de la même manière que pour le tampon « Clara » pour reporter le motif, pour graver et tester.

Dans le cas A. On creuse autour des bords du crayonné. Pour vous aider, redessinez le dessin avec un marqueur épais. Creusez partout sauf là où il y a du marqueur.

Dans le cas B. il suffit de suivre le motif avec une gouge. Cette fois-ci on passe bien sur le dessin et on choisi une gouge de la dimension du trait qu’on souhaitera à la fin. C’est la méthode la + simple et la + rapide, que je vous conseille pour les enfants.

Coeur d’artichaut©

Rendez-vous sur Hellocoton !
12 Commentaires

12 Commentaires

  1. CréAriane  •  déc 16, 2013 @19 h 26 min

    OK, cette fois j’ai tout lu jusqu’à la fin…Si je comprends bien, l’idéal est d’avoir les deux types d’outils…On (enfin, je veux dire, moi, une débutante ;-) ) ne s’en sortira pas avec seulement les Linozips ou seulement les gouges ? Je suis un peu perdue ^^

  2. Coeur d'artichaut  •  déc 16, 2013 @20 h 44 min

    arghh, j’étais sûre qu’en étant la plus précise et pointue possible ça ne serait pas suffisant pour répondre à LA question. Que choisir ??? Et pourtant je me suis donné du mal ;-)
    Comme je l’explique souvent le choix d’un matériel dépend de nombreux paramètres et AU CONTRAIRE on n’est pas du tout obligé de s’équiper ainsi. Chaque personne a ses habitudes, ses contraintes et son caractère. Si l’on est patient, si l’on a du temps, si l’on est minutieux, si l’on est maladroit… Si l’on souhaite investir dans du matériel durable ou si l’on veut juste essayer, on ne fera pas les mêmes choix.
    Et comme je ne veux pas faire le choix pour vous je vous propose un maximum d’informations pour que chacun puisse se faire sa propre opinion (et ça demande plus de temps que de dire achetez tout).

    C’est ma façon de procéder, et je ne vois pas comment faire mieux malheureusement ;-)
    Et n’oubliez pas que tout ce que je propose sur ce blog est à la portée des débutants.

    Les différents outils pour linogravure sont détaillés dans le tôme 01, j’y explique aussi qu’il y a la méthode Japonaise au cutter qui demande moins de matériel. Tous mes précédents tutoriels sont faits avec cette méthode, donc vous voyez qu’une débutante peut parfaitement se passer de ces outils. Je détaille précisément les raisons pour lesquelles je les aient appréciés, à vous de voir si mes arguments vous parlent ou pas.
    Et pour ce qui concerne le choix entre les gouges et les lames linozips, avez vous bien été voir le lien que j’indique par cette phrase : « Et si vous hésitez entre un modèle traditionnel à gouges ou un modèle linozips®, j’ai essayé de vous donner quelques clés dans l’article situé ICI. » ?
    Parce que j’ai justement essayé d’anticiper cette fameuse question ! J’y dis bien « Ces outils ne sont pas obligatoires pour graver de la gomme à graver » et je vous laisse lire la suite :-)

    Merci pour votre fidélité !

  3. CréAriane  •  déc 16, 2013 @21 h 41 min

    Merci, j’apprécie grandement tout ce mal que vous vous donnez ;-) L’article de la rubrique « actu » est très clair et répond bien à mes questions !

  4. Elisa  •  déc 16, 2013 @22 h 24 min

    Très belle idée! merci pour ce tuto et bonne fêtes de fin d’année!
    Elisa

  5. lamailly  •  déc 17, 2013 @7 h 54 min

    Et bien un Grand MERCI pour tes explications.
    Bonne journée et merci pour le partage d’idées.
    Anne Marie

  6. C. Fabienne  •  déc 17, 2013 @16 h 00 min

    Grand merci. très bonnes fêtes de fin d’année et à bientôt.

  7. Sôso la vahiné  •  déc 24, 2013 @14 h 04 min

    Sympa ce tuto pour faire ses propres tampons ! merci :o) bisous

  8. Frimouss  •  jan 31, 2014 @17 h 26 min

    halala! ça y est je suis mordue gravissime!!! tout l’après-midi à graver, vivement que tu reçoives ses gommes à graver !!!!!!!!! je vais sans arrêt surveiller le site! une passion de plus pour l’année!
    bonne soirée et un grand merci sans tes tutos je ne me serai pas lancée!

  9. Coeur d'artichaut  •  jan 31, 2014 @18 h 06 min

    merci beaucoup, ça me fait très plaisir d’avoir votre retour d’impression et c’est très gentil de partager votre enthousiasme avec les autres lecteurs de mon blog.
    Je note votre e-mail pour vous contacter dès que je recevrais la gomme.
    Mon fournisseur a un peu de retard dans l’expédition donc je pense que je les aurais plutôt dans une dizaine de jours, j’aurais d’ailleurs aussi des gouges et linozips sans manche. Cela permet de faire des économies si on l’on souhaite avoir les 2 modèles, il suffit d’acheter un modèle avec le manche et les lames de l’autre modèle sans le manche.
    J’aurais aussi un kit découverte, mais apparemment vous n’en aurez pas besoin ;-)

  10. oféfait  •  mar 26, 2014 @18 h 14 min

    Bonjour,
    Merci pour tous ces conseils. Pouvez-vous me dire la taille de la gouge que vous avez utilisé pour détourer le mot Clara svp ? J’ai du mal à être précise avec la gouge que je possède actuellement. Vendez-vous la gouge que vous utilisez sur cet article ??
    Merci d’avance, et bravo pour ce site qui est super :) Et j’attends moi aussi avec impatience vos gommes à graver ;)
    Bonne soirée

  11. Coeur d'artichaut  •  mar 26, 2014 @19 h 18 min

    Bonsoir,
    merci pour vos compliments. Toutes les réponses à vos questions sont dans cet article, tout simplement :-)
    Concernant les outils que j’ai utilisé je les vends en effet sur ma boutique, c’est expliqué dans le tutoriel tôme 01 dont le lien est indiqué en début d’article.
    De plus, je vous indique bien où trouver les outils dans la rubrique « vous aurez besoin de », il suffit de cliquer sur les liens que j’ai donné ou d’aller sur ma boutique (lien à droite).
    Je vous indique aussi que j’ai fait un article expliquant la différence entre les gouges classiques et linozips, ce qui permet de choisir l’un ou l’autre. C’est dans le paragraphe « à savoir ».
    Pour ce qui concerne les outils utilisés pour ce tampon en particulier, je parle de détourage avec la gouge la + petite ou le linozip le plus fin. Ensuite je vous avoue que je n’ai pas particulièrement regardé quelle lame j’utilisais, il est possible que j’ai alterné les tailles parfois, c’est une question de feeling mais on n’est pas obligé d’en avoir plusieurs. Je vous invite encore une fois à consulter mes autres tutoriels.
    Et pour la gomme que vous attendez, je ne comprends pas, je suis désolée ? Vous devez parler de vieux commentaires, à une époque où j’attendais un réapprovisionnement.
    Depuis j’ai reçu 2 réappros et j’ai annoncé la fermeture de ma boutique, donc il ne me reste plus que de la gomme en kit.

  12. oféfait  •  mar 26, 2014 @19 h 57 min

    Ah pardon,
    Je ne savais pas pour la fermeture de boutique. J’ai juste vu que les plaques de gommes,( pas en kit) n’etait plus dispo. D’où mon commentaire. Merci pour votre réponse en tout cas :)

Laisser un message

Tags autorisés: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>