Gomme à graver et outils pour linogravure : tôme 01

impression, gomme à graver

La gomme à graver permet de créer ses propres tampons pour réaliser le motif de son choix. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises ici, et en vous expliquant comment procéder avec le minimum de matériel.

Dans ces précédents articles j’utilisais essentiellement un cutter pour découper la gomme, je l’appellerai « la technique Japonaise ». Mais de façon traditionnelle en Europe on grave plutôt avec des gouges, et en général sur une plaque de linoleum. C’est ce que l’on appelle de la linogravure. On peut tout à fait utiliser ces outils pour graver de la gomme, alors que choisir ? Cutter ou outils pour linogravure ?

 

Et pour étayer mes dires j’ai fait des tests comme à mon habitude, vous pourrez ainsi mieux comprendre comment choisir vos outils mais aussi vos motifs.

Dans cette 1ère partie je vous présente les différents outils que j’ai essayé, et dans la seconde je vous expliquerais comment réaliser un tampon avec un prénom et un motif « maison » très simples.


1. Les outils pour linogravure :

Voici 4 modèles différents :

A. manche en plastique et lames interchangeables. Système de serrage sécuritaire. Avec lames linozips® et couteau.

B. manche en plastique et lames interchangeables. Système de serrage sécuritaire. Avec gouges et couteau.

C. manche en bois avec gouge fixe.

D. manche en bois avec gouge interchangeables.

Bien sûr la liste n’est pas exhaustive.

A et B : ce sont les outils que j’ai choisi pour ma boutique, pour leur qualité et leurs spécificités qui les rendent différents de ce que l’on trouve habituellement.
Il s’agit en fait du même manche, les lames sont interchangeables et se positionnent très facilement grâce au système de serrage sécuritaire de très bonne qualité.

Il y a plusieurs types de lames gouges en U, gouges en V, couteau, linozips®.

Avantages : modularité, ergonomie, qualité, sécurité, large spectre de gravures possible. On peut aussi ranger ses lames dans le manche de l’outil, c’est très pratique.

Les lames linozips® sont un intermédiaire entre le cutter et la gouge que j’apprécie beaucoup.

 

Inconvénient : le prix est plus élevé que les autres modèles.

En haut à gauche, lame couteau. Puis exemples de lames linozips®.

C. Outil avec une gouge provenant d’un kit Japonais.

Avantages : proposé dans un kit, cet outil est bien pratique pour débuter « sans investir ». C’est bien pour essayer mais pas toujours suffisant pour continuer.

Inconvénients : avec une seule taille de gouge on se sent vite limité. Pour ma part j’apprécie grandement d’avoir à ma disposition plusieurs formes et tailles. Du coup si l’on veut se perfectionner il faudra investir dans d’autres outils puisque la lame n’est pas interchangeable.
La forme du manche est moins ergonomique que les autres, ne pourra je pense servir que pour de la gomme pas trop dure et pas pour du linoleum.

D. Outil vendu avec plusieurs gouges qui ont une base cylindrique, on les imbriquent dans le manche en force.

Avantages : prix moins élevé que les modèles A et B. Plusieurs modèles de gouges, manche ergonomique, rangement de l’outil et des gouges dans une boite (pour le modèle que j’ai en tous cas).

Inconvénient : aucune sécurité sur le positionnement des gouges, du coup on les enfoncent assez fortement ce qui demande parfois à les sortir avec un petit bâton fourni. C’est assez rudimentaire mais ça fonctionne c’est vrai, seulement c’est assez gênant quand on change assez souvent de gouges.

Bilan :

La 1ère différence entre ces outils est le prix, du moins cher au plus cher : C-D-AB. Mais cette différence est parfaitement justifiée par les possibilités de chacun de ces outils. On choisira un outil ou un autre selon l’usage qu’on veut en faire & le budget que l’on veut y mettre. En ce qui concerne la qualité de coupe, je pense que tous ces outils sont relativement similaires car ils sont de bonne qualité (fab USA-Japon-Allemagne) mais l’on trouve aussi tout un tas de gouges à des prix dérisoires, soyez tout de même attentifs ou alors utilisez un cutter.

Jusqu’à présent je préférais le cutter (avec une gouge pour évider les grandes zones) mais je trouvais que cela demandait quand même de la concentration et du temps. Comme on le sait c’est dans la précipitation qu’on se blesse, donc cette technique me posait un « petit problème »; sans compter mon manque de patience parfois (un peu lié au manque de temps aussi). Je cherchais donc une alternative, car les gouges que j’avais (C et D) ne me convenaient pas. Je n’arrivais pas à bien finir les angles, à arrêter mes coupes; c’est pourquoi j’avais grand espoir en ces nouveaux modèles (A et B). Et je n’ai pas été déçue, c’est un vrai plaisir. Rapide, propre, on peut faire de fines gravures comme de grosses découpes. J’adore.

Comparativement au cutter, je dirais que le 1er argument quand on opte pour des outils pour linogravure est donc la sécurité. Il est beaucoup plus facile de se blesser avec un cutter, cependant si les gouges coupent la gomme elles couperont aussi vos mains si vous ne les utilisez pas avec précaution. Il faut noter qu’on peut se couper au simple contact avec une lame de cutter, ça n’est pas le cas des gouges qui coupent uniquement sous la pression (d’où l’utilité de la forme de manche en poire, on appuie et pousse avec la paume de la main).

Avec le cutter la gomme se coupe beaucoup plus aisément mais il faut bien réfléchir à comment on coupe (en biseau, cf mes précédents tutoriels). Le cutter est aussi plus pratique qu’une gouge classique pour les petits recoins, pour couper net. Cependant cela dépend des formes de gouges que vous avez et c’est là que j’ai beaucoup apprécié les outils B et principalement A. Mais vous en saurez plus dans le tôme 02, j’ai utilisé ces outils pour réaliser mes tampons.

Avec les outils pour linogravure on n’a pas à réfléchir au sens de la coupe puisqu’ils ont une forme de U ou de V, le biseau se fait tout seul. Donc quand on a une large gamme de gouges et lames comme j’en ai désormais, je peux laisser le cutter de côté ce qui m’arrange bien car j’avoue préférer investir dans de bons outils qu’y perdre un doigt. Mais il est vrai que j’étais contente au départ de faire mes 1ers tests avec un cutter, soyez simplement prudents si vous ne souhaitez pas investir ou si vous préférez cette technique !

Après tout, c’est subjectif (et cela dépend aussi du motif à graver)…

A très bientôt pour le prochain tôme où je vous expliquerais pas à pas comment faire les 2 tampons que j’ai réalisé pour tester les outils A et B.

Coeur d’artichaut©

Rendez-vous sur Hellocoton !
12 Commentaires

11 Commentaires

  1. CréAriane  •  déc 6, 2013 @22 h 55 min

    C’est vraiment une technique que j’aimerais essayer. Je viens de regarder les kits proposés, comment choisir entre le A ou le B ?

  2. CréAriane  •  déc 6, 2013 @22 h 56 min

    Oups je viens de poursuivre la lecture…et j’aurais donc la réponse dans le tome 2 ;-)

  3. My french touch  •  déc 6, 2013 @23 h 42 min

    Super, j’attends la suite avec impatience, auras-tu aussi de la gomme ?

  4. Coeur d'artichaut  •  déc 7, 2013 @9 h 27 min

    La gomme est sur la boutique ici : http://coeurdartichaut.com/146-gravure-gomme

  5. Jean-Marie  •  jan 20, 2014 @16 h 30 min

    Bonjour Cœur d’artichaut!
    Tout d’abord ravi de découvrir ton blog, des idées en pagaille !!!
    Ensuite je suis entrain de me lancer dans un projet où je cherche à acheter des gouges ou autres, de la gomme et de la peinture ( à voir…) afin de me fabriquer des tampons. Il est vraiment difficile voir impossible de se procurer de la gomme!!! J’ai vu que tu en vendais via ce blog, par contre tu es en rupture de stock, as tu un réapprovisionnement prévu pour la gomme?
    En deux, dans les kits que tu vends entre les gouges et les Linopzis, quelle est la différence marquante entre les deux?
    En trois, puis-je utiliser de la peinture type gouache ou acrylique pour effectuer mes tampons?
    Voilà j’ai fais le tour et c’est déjà beaucoup !!!
    D’avance je te remercie pour l’attention porté à ce message et te dis encore bravo pour toutes tes réalisations !!!
    Créativement. Jean-Marie

  6. Coeur d'artichaut  •  jan 20, 2014 @17 h 13 min

    Bonjour,

    tout d’abord merci pour vos compliments.
    Concernant la gomme et les outils, j’en vends bien mais pas sur mon blog. J’ai une boutique en ligne distincte, ce blog est mon blog mais pas celui de ma boutique (qui est là).
    Quand je crée ou que je fais un tutoriel à partir de produits de ma boutique je mets un lien parce que sinon on me demande, où trouves tu ceci ou cela ?
    Je vous confirme que je n’ai plus de gommes depuis quelques jours, c’est tout récent. Vous tombez juste au mauvais moment mais je compte renouveler le stock rapidement.
    Je vous contacterais dès que j’en aurais de nouveau si vous voulez.
    Ensuite pour ce qui concerne vos questions sur les produits. Je réponds précisément à tout ceci dans les liens que j’indique dans mes tutoriels et sur ma boutique.
    Je vous invite à lire mes articles dont le second tôme, ainsi que cet article qui explique aussi la différence entre ces 2 outils.
    Pour la peinture, j’en parle aussi dans cet article et dans mes tutoriels.
    Merci encore.

  7. Coeur d'artichaut  •  jan 20, 2014 @20 h 40 min

    ah oui, et j’oubliais. Pour la peinture, je n’ai pas testé la gouache ou l’acrylique, mais j’ai peur que la texture appropriée ne soit pas facile à trouver.
    En effet quand l’on utilise de l’encre pour linogravure on voit tout de suite que cela n’a rien à voir avec de la peinture, bien que cela y ressemble.
    Le tendu n’est pas le même, j’ai peur qu’il soit difficile d’appliquer une couche uniforme et fine avec de la peinture « classique ». Mais ça ne vous coûte rien de tester avec ce que vous avez. Et puis si ça ne convient pas vous pourrez revenir à ce que je propose, c’est à dire encre pour tampon ou peinture-encre pour linogravure.
    Bonne soirée.

  8. Jean-Marie  •  fév 6, 2014 @11 h 56 min

    Re-bonjour.
    Merci pour toutes ces informations.
    En fait je viens de tester déjà avec une plaque de vinyle pour m’essayer. Ce n’est pas mal du tout, mais il faut l’avouer il faut avoir un bon coup de coude afin de venir creuser le vinyle. Je pense qu’a l’occasion je reviendrais vers vous afin de tester avec un plaque de gomme. J’ai également testé ce procédé avec de l’acrylique. Je pense évidemment que le rendu n’est pas le même qu’avec de l’encre (beaucoup moins texturé). Bonnne journée à vous. Jean-MArie

  9. Coeur d'artichaut  •  fév 6, 2014 @12 h 08 min

    Bonjour,
    vous m’épatez, car le vinyle n’a vraiment rien à voir avec de la gomme à graver. Cela me semble impossible de pouvoir faire des motifs fins et avec de jolis arrondis sur du vinyle, certainement qu’on peut graver mais vous allez être très limité par le type de motifs et leur taille (car le vinyle est trop souple, à moins de le monter sur support bois). Mais cela peut avoir un style, comme la carte à gratter par exemple.
    Pour l’acrylique, je ne vois pas du tout ce que cela peut être. Ce que j’appelle de l’acrylique est un plastique extrêmement dur, comme de la résine.
    En ce qui concerne le rendu texturé, il est dû au fait que j’utilise un encreur pour tampon, cela apporte un certain charme je trouve mais normalement la gomme s’utilise avec de l’encre et un rouleau. Dans ce cas on obtient une impression plutôt dans un esprit « sérigraphie », il n’y a pas de texture sauf si le support (papier ou textile par exemple) est texturé bien sûr.
    Merci d’avoir partagé vos tests !

  10. sarah la lune  •  août 3, 2014 @10 h 33 min

    bonjour je connais votre blog grâce à Frimousse et Cornichons qui s’est lancée ds la gravure sur gomme ! trop bien je suis bien tentée par cette nouvelle activité par contre vous n’avez plus de boutique et j’aurai aimé acheter les outils pour pouvoir me lancer est il tjs possible de commander? merci et bonne journée!
    marina

  11. mafabalex  •  sept 1, 2014 @13 h 25 min

    Bonjour, je suis moi aussi intéressée par de la gomme à graver mais ou pouvons nous trouver des kits complets comme vous proposiez? Merci pour votre réponse.

Laisser un message

Tags autorisés: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>