Laine feutrée, techniques pour réaliser des perles et boules décoratives

Le feutre est une matière que j’aime beaucoup. Naturelle et douce, elle est très décorative.
Cela faisait longtemps que je voulais essayer de travailler la laine cardée, et comme je voulais réaliser un mobile pour mon bébé (ainsi qu’un autre objet déco, qui sera le sujet d’un prochain tutoriel), l’occasion était trouvée !

Comme à mon habitude quand j’essaie une nouvelle technique, j’ai tendance à me renseigner globalement et à faire mes propres expériences. Voici un petit condensé des techniques qui me semblent les plus appropriées, avec un petite astuce que j’ai trouvé pour réaliser des boules et autres formes de façon très économique.

La laine cardée se travaille soit à l’aiguille (aiguille spécifique) soit à l’eau savonneuse, j’ai opté pour commencer par la technique demandant le moins de matériel et qui semblait en plus être particulièrement adaptée aux formes que j’avais en tête; c’est à dire la technique à l’eau savonneuse.

Pour débuter, le plus simple est de réaliser des boules, c’est idéal pour comprendre le mécanisme du feutrage et c’est si simple qu’on y prend forcément goût. A utiliser en perles pour réaliser des bijoux mais aussi pour confectionner des guirlandes ou un mobile, ou alors à coudre sur des coussins par exemple (bordure pompon).

Et avec ce tutoriel, vous pourrez aussi réaliser d’autres accessoires décoratifs grâce à ma seconde technique…

Vous aurez besoin de :

pelote(s) de laine cardée, en mèches

– savon noir, ou savon de Marseille à l’huile d’olive

– un saladier

– de l’eau chaude

Le feutrage est provoqué par la réaction de la laine au contact de l’eau chaude savonneuse et d’un mécanisme de frottement. D’où le feutrage malencontreux d’un pull en laine (qui a pû vous arriver) passé dans une machine à laver dont la température de l’eau était trop chaude 🙁

Sachant cela, j’ai débuté mes expérimentations. J’avais lu dans divers forums que selon la laine (race du mouton, finesse…) cela pouvait être plus ou moins compliqué, idem pour le choix du savon, et pour la technique de façonnage. Je m’attendais donc à des complications, et finalement ça a été beaucoup plus simple que je ne croyais, la chance du débutant bien sûr !!!

Il faut dire aussi que réaliser des perles, c’est le B.A.B.A par rapport aux personnes qui façonnent des chapeaux, des vêtements ou des fleurs par exemple; restons modeste quand même mais il faut bien commencer  🙂

Le choix de la matière première :

. La laine : comme je voulais proposer de la laine cardée dans ma boutique, j’ai d’abord sélectionné une laine qui me convenait dans les teintes et d’un bon rapport qualité prix pour faire mes tests.

C’est une laine Népalaise, avec un beau choix de coloris doux ou toniques qui se coordonnent joliment (dans ma boutique en pelotes ou en boules toutes faites ).

Cette laine est parfaitement adaptée à la technique de l’eau savonneuse, elle est fine et douce avec quelques impuretés (pas gênantes je trouve). Pour la technique à l’aiguille je n’ai pas encore testé. Cette laine se présente en mèches enroulées sous la forme d’une pelote.

. Le savon : à priori on peut utiliser du savon en pain ou du savon liquide.

J’ai opté pour le liquide car ça me semblait plus pratique mais rien ne vous empêche d’utiliser un savon « classique » que vous ferez fondre dans l’eau chaude et avec lequel vous vous savonnerez les mains.

Le savon doit être à l’huile d’olive (savon de Marseille) ou savon noir. J’avoue n’avoir testé que celui que j’avais sous la main (utilisé pour l’entretien :-)) et qui a très bien fonctionné, c’est du savon noir liquide à l’huile de lin que j’achète en grande surface.

. L’eau : il faut de l’eau bien chaude, assez pour que le feutrage soit rapide et pas trop pour ne pas se brûler. J’ai opté pour ma bouilloire électrique, réglée au minimum, très pratique.

 

Etape par étape :

1. Préparation de la laine :

 

Dérouler délicatement la mèche dans le sens des fibres, tirer légèrement pour séparer les fibres sans les déchirer. Puis prendre la mèche dans la main gauche (quand on est droitier), entre le pouce et l’index. Avec l’autre main étirez la mèche dans le sens de la largeur pour séparer les fibres.

J’ai trouvé en faisant ma première perle que j’avais trop amalgamé les fibres, ce qui ne faisait pas très esthétique car une fois mouillée la laine faisait des paquets. Pour un joli feutrage il faut que les fibres s’entremêlent et forment une fois feutrée une trame uniforme et dense, c’est pourquoi il est très important de faire un entremêlement des fibres homogène.

Mais pas de panique, c’est facile à rattraper sur une perle; c’est pourquoi c’est un bon exemple pour débuter.

2. Façonnage :

Ces étapes seront à répéter tout au long du processus, jusqu’au feutrage.

Former une boule grossière en superposant des fibres de laine cardée (croisez en superposant dans un sens puis dans l’autre). Garder la boule au creux de la main et trempez la dans l’eau chaude savonneuse. Puis faites tourner la boule au creux de vos 2 mains (en faisant tourner la main qui est au dessus de la boule), comme quand on veut faire une boule en pâte à modeler. Au départ il ne faut pas forcer, roulez délicatement et quand la boule est sèche et/ou froide, retrempez  la dans l’eau chaude.

Tournez de nouveau la boule entre vos mains, elle va rétrécir et devenir de plus en plus dure. Quand elle est dure et que les fibres sont bien amalgamées, c’est que c’est terminé. Rincez et laissez sécher.

PETITES ASTUCES :

Si vous avez un peu trop serré ou que les fibres ce sont mal enchevêtrées, on obtient des trous (comme ci-dessus à droite). On peut recouvrir à nouveau de fibres, retremper puis rouler; on fait de même quand la boule n’est pas assez grosse. Et si ça n’est pas rattrapable, vous pourrez toujours utiliser ces chutes au centre d’une future perle plus grosse.

Si on roule la laine entre ses mains on obtient une boule, mais si à la fin du façonnage on roule uniquement dans un sens (comme avec un rouleau à patisserie), on obtient une forme ovoide parfaite pour réaliser des glands par exemple.

On obtient des boules ou oeufs décoratifs (pour glands par exemple), pour les perles il faudra suivre l’étape suivante pour le perçage.

3. Perçage :

Il vous faudra : une aiguille à gros chat (aiguille pour broderie par exemple), une pince à embout plat.

J’ai utilisé de la cordelette en coton ciré 0.75mm, l’avantage c’est que c’est un cordon plat et grâce à la finition cirée il glisse bien dans le chat de l’aiguille. Utilisez la pince pour tirer l’aiguille avec la cordelette.

Autre usage : une fois la perle transpercée, on peut aussi aisément y glisser un clou pour faire un montage sur chaine (voir tutoriel sur l’utilisation des clous).

Technique de feutrage avec support, pour réaliser une boule de Ø40mm :

Et voilà une technique pour réaliser de plus gros objets en utilisant très peu de laine, c’est une astuce maison !

Vous aurez besoin de :

– pelote(s) de laine cardée, en mèches.

– un support qui sera recouvert de laine feutrée :  en l’occurrence une balle de tennis de table Ø40mm.

– savon noir, ou savon de marseille à l’huile d’olive.

– un saladier.

– de l’eau chaude.

– du plastique à bulles, utilisé pour l’emballage.

Façonnez la boule de la même manière que dans le tutoriel précédent, mais cette fois si la laine sera enroulée autour d’un support.

En roulant la boule dans la paume de la main on s’aperçoit que les fibres ont tendance à partir dans tous les sens, c’est là qu’intervient le plastique à bulles.

Une créatrice textile Ariane Mariane spécialisée dans le feutre montre le technique pour réaliser des fleurs en laine feutrée, pour cela elle utilise le plastique à bulles qui permet de frotter la fibre de façon uniforme. J’ai donc essayé pour voir la différence avec le frottement à la main, et le feutrage est beaucoup plus rapide et précis.

On peut faire de plusieurs manières, poser la boule sur le plastique et la faire rouler dessus. Ou bien, et c’est plus efficace, enrouler la boule dans le plastique et rouler.

On obtient ceci en quelques secondes (sur la photo la boule n’est pas encore sèche) :

J’avais dans l’idée d’essayer de couper la balle en deux, enlever la balle en plastique, puis ressouder le feutre avec de la laine (ou bien en faire un contenant) mais le temps me manque pour le moment. J’essaierai donc plus tard et ce sera peut être le sujet d’un nouvel article…

Coeur d’artichaut©

40 réponses

  1. Bonjour,

    J’aimerais me faire un tapis en boules de laine mèche. A ton avis, de combien de laine meche ai-je besoin pour réaliser un tapis de 100/100cm ?

    Merci beaucoup

    • Bonjour,
      je ne peux vous aider, c’est une question qu’on me pose très régulièrement (en tous cas « combien on peut faire de boules avec une pelote » ?) hors cela dépend de la densité de la boule, de sa taille et de la technique de chacun. Je n’en ai aucune idée.
      Pour votre tapis je suppose qu’il faut faire un dessin avec des cercles pour définir le nombre de boules nécessaires, ensuite il faut faire ses essais avec de la laine et voir à peut près quel rendement vous avez.

    • Bonjour, veuillez m’excuser mais je ne suis pas sûre de comprendre votre question.
      Les photos vous montrent exactement comment j’ai procédé, je suppose que ce que vous appelez un trait est ce que je montre dans le paragraphe « petites astuces », j’y indique comment rectifier.

  2. Merci pour ce tuto détaillé; j’ai tenté de fabriquer un œuf ,comme ceux présentés chez Etsy, donc une perle mais creuse; j’ai utilisé un œuf à repriser en bois et appliqué la technique de l’eau chaude+ savon.il a séché une nuit et je l’ai ouvert avec un cutter comme un œuf à la coque; comme il était un peu mou, feutrage + ou _ réussi, je l’ai passé au micro-ondes et là , miracle il a fini de durcir et il me plait bien. Du coup, le 2 eme, je l’ai fait sécher directement au M.O et ça gagne du temps pour ma production en série! 😉

  3. Bonjour, j’ai découvert ton blog aujourd’hui en cherchant des ifnos sur la laine à carder. J’ai vu des supers réalisations de cabanes à chat (cat cave) sur le site etsy et j’ai eu envie d’essayer d’en faire une moi-même. Ca m’a paru très sympa à faire. Par contre ils annoncent qu’il faut environ 1kg de laine pour faire ce type de réalisation mais quand je vois que la laine est vendue par 20 ou 50g, à un prix élevé, je me dis que je ne vais pas tenter l’expérience, pour peu que ce soit rater. Peut-être y a t-il des boutiques en ligne ou trouver de la laine à carder moins chère ? Je sais que ce n’est pas l’objet de cette page FB mais je me posais la question. Merci pour la réponse, Mathilde

    • Bonjour,
      vous m’avez fait découvrir ces cabanes à chat, c’est vraiment très beau; merci.
      En effet 1kg de laine c’est un budget. Je ne sais pas du tout où vous pouvez trouver un bon rapport qualité prix, mais si vous n’avez jamais fait de projet en laine cardée je vous conseillerais d’acheter une pelote pour faire quelques essais au préalable. Vous pourrez ainsi voir si la technique vous plait et peut-être mieux juger de la quantité dont vous aurez besoin.
      Je vous conseille d’aller sur le site d’Ariane Mariane que je cite dans mon tutoriel. Je crois me souvenir qu’elle travaille beaucoup avec la technique qui consiste à faire des feuilles/plaques en laine feutrée (utile pour faire des chapeaux, des sacs…), c’est à mon avis comme cela que sont faites les cabanes à chat. Peut-être qu’elle y donne des conseils ?

  4. bonjour,

    je souhaiterai réaliser des cordes d’a peu près 1M50 de long en laine cardée avez vous un conseil sur la technique à adopter? Votre blog est super, vraiment.
    Merci d’avance
    Jenna

  5. Génial ce tuto! Moi qui cherche partout des boules en laine feutrée, je suis ravie.
    Juste pour info, si je souhaite réaliser une boule de la taille d’une balle de tennis, combien de g de laine me faudra-t-il? Je n’ai aucune idée du nombre de boule que l’on peut faire avec une pelote de 50g. Merci!!

    • Ah, vous n’êtes pas la seule à vous être posée cette question ! C’est une question à laquelle je ne peux pas répondre car cela dépend de votre technique de feutrage (+/- dense), et je n’ai jamais eu l’occasion de faire une pelote entière de boules de diamètre identique donc je ne sais pas du tout combien on peut en faire.
      Seulement je trouve que ce serait du « gaspillage » de matière de réaliser une boule de la taille d’une balle de tennis qui soit pleine, la laine feutrée est un matériau relativement cher donc je vous invite à suivre mes petites astuces pour faire des économies.
      Ce que je peux dire c’est qu’une pelote de 30g comme celles que je vends représente peut être 2 balles de tennis en volume, alors que la laine n’est pas encore feutrée. Évidemment cela rétrécira en feutrant donc ce serait vraiment très gourmand en laine de réaliser cette dimension pleine je pense.
      Par contre on peut imaginer faire plusieurs dizaines de boules de Ø2mm avec une pelote mais je ne saurais pas être plus précise. Le plus simple me semble être d’investir dans une pelote pour faire vos essais.
      Et au fait, si vous cherchez partout des boules toutes faites, inutile de chercher plus loin 🙂 : http://coeurdartichaut.com/138-boules

  6. Merci pour ces explications
    je viens de trouver dans une grande surface de la laine à feutrer , je ne connaissais pas du tout, cela m’a intrigue????
    Je ne voyais pas du tout comment l’utiliser et qu ‘en faire???
    je viens de comprendre
    je suis passionnée par le tricot , aiguilles et crochet
    que vais je pouvoir faire de cette laine
    il faut que je suive ton blog qui me donnera peut être des idées je m’inscris a ta news
    je désire élargir mon univers de contacts pour plus de partage
    bonne nuit
    biz
    bonnes fêtes de fin d’année
    mamyrose

  7. Tout a déjà été dit mais on ne peut s’empêcher de le redire : simple et raffiné, explications super claires et détaillées, …. une vrai générosité dans vos partages et une vraie envie de partager et une fois de plus, merci !

  8. Bonjour,

    Le résultat est magnifique. Votre blog est un bonheur, vos explications très claires. Merci infiniment.
    La qualité de vos produits sont parfaits. Bonne journee

  9. Coucou

    Je vais esseyer avec du papier à bulle, merci pour l’idée bravooooooooo

    Je trouve pas facile de faire des boules, je fait aussi, mais à la fin je trouve très jolie monter des collier et autre bijoux.

    Bon fin de dimanche à toi

    bisous du soir

  10. alors ça c’est du tuto………..bravo tout est détaillé! grand merci car ça me tente depuis un moment et p’être que je vais me lancer avec des explications aussi claires!
    bonne fin de WE!

  11. Travailler la laine cardée est un plaisir proche de la sculpture, on n’imagine pas en voyant ces échevaux ce qui peut se créer au moyen des aiguilles, tout est possible !
    Grand merci pour cette dernière astuce que je ne connaissais pas. J’ai hâte de voir les prochaines créations.

  12. Chouette comme tout.
    J’en profite pour te dire que j’aime beaucoup ton blog & ta boutique, j’adorerais qu’il y ait plus d’articles sur ton blog moi ;D
    Bon week-end.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *